Droit de réponse au journal Le Monde

Suite à l’article du Monde – Un bar associatif d’extrême droite embarrasse la municipalité d’Angers (https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/05/31/un-bar-associatif-d-extreme-droite-embarrasse-la-municipalite-d-angers_5307432_823448.html) en date du 31 mai 2018, quelques précisions en forme de droit de réponse.

Dans l’article est dit : « Plusieurs bagarres entre « anti-fa » et « nationalistes » ont émaillé l’actualité. La plus récente a opposé une quinzaine de personnes le 5 mai et a nécessité l’intervention de la police.»

A notre connaissance, aucun affrontement entre lesdits groupes a été rapporté. D’après la presse locale (Ouest-France 28/05/2018), l’événement du 5 mai fait état d’une « bagarre » entre habitant·e·s du quartier et les membres de l’Alvarium. Selon nos sources, cet affrontement ferait suite à une provocation raciste de ces derniers. En effet, la violence physique est un trait fort liant ces individu·e·s. Cette violence s’illustrent notamment par deux ratonnades (les 22 novembre 2016 et 5 mai 2017) pour lesquelles certains ont été condamnés par la justice. Une violence répétée ce printemps à l’encontre d’une manifestation (le 17 mars), d’une A.G étudiante (le 3 avril), d’organisateurs d’événements culturels à l’Étincelle (toujours en avril 2018), etc. La violence est le fait d’un seul groupe : les personnes fréquentant l’Alvarium. Que les choses soient dites.

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *