Cachez ce nom que nous ne saurions voir !

Nous avons eu la (désagréable) surprise de recevoir en fin de semaine dernière un mail inédit pour nous. Ce mail était adressé au RAAF, à la Horde, à Samizdat (l’hébergeur militant de La Horde), et à Autoblog (un blog, dont nous avons appris au passage l’existence, qui consiste à archiver des articles du net susceptibles d’être censurés).

Cette mise en demeure émane d’un avocat, en qualité de représentant d’un militant identitaire (qui navigue entre l’Anjou et la Bretagne). Ce mail (que vous trouverez ici, anonymisé) nous demande expressément de retirer le nom de cette personne, cité dans notre article « La bande des identitaires s’agite« , pour diverses raisons :

1.Son client nie avoir été présent sur les lieux lors des faits évoqués. Une chose est certaine, aucun-e militant-e du RAAF n’était présent-e lors des agressions racistes des militants identitaires. Pour autant le nom de cette personne nous est revenu aux oreilles plusieurs fois, notamment via le fier militant identitaire qui a tranquillement poucave ces petits camarades.

2. Son client est mineur. S’il l’était sans doute lors des événements, nous considérons et les mathématiques avec nous, que quelqu’un qui est né en 1998 est, au premier janvier 2017 majeur.

Nous avons longuement hésité avant de réagir. Nous avons collectivement fait le choix de retirer le nom de cette personne de l’article. Nous avons également fait le choix de retirer les noms de famille des autres personnes mentionnées dans l’article, pour éviter d’autres représailles d’ordre judiciaire.

Ce n’est pas la peur des fascistes qui nous a fait retirer ces noms. C’est celle de la justice bourgeoise toujours prête à juger sévèrement les militant-e-s antifascistes que les p’tits bourgeois d’extrême-droite.

Et puis surtout on s’est dit qu’on devait plutôt être content en fait de cette « mise en demeure ». Ça prouve en effet que notre travail de dénonciation public des actes de militants d’extrême droite (ici des Identitaires) trouve un certain écho, est relayé et pousse les fafs à retourner jouer dans leur coin en silence, sans qu’on ait à subir leur présence dans nos rues. Suite à la publication de nos différents articles sur les Identitaires en Anjou, on entend beaucoup moins parler de certains de leurs militants qui sont, c’est un euphémisme, bien dans la panade.

Mais il en reste encore quelques-uns à fanfaronner dans le centre-ville d’Angers pour mimer une soi-disant solidarité avec les plus démunis (lire à ce sujet Génération Solidaire Angers ou la mise en scène sur facebook).

Dernier petit détail concernant cette affaire. L’avocat qui nous a contacté est au barreau de Nice ville où les Identitaires sont malheureusement un peu plus nombreux qu’en Anjou. Et il est par ailleurs un avocat très proche des milieux identitaires. Si par cette mise en demeure, le client de l’avocat, souhaitait nous démontrer d’une qu’il n’était pas présent sur les lieux et de deux qu’il n’est pas d’extrême droite, c’est râpé !

Que les fafounets se rassurent, cette mise en demeure ne va pas nous empêcher de continuer notre minutieux travail d’information sur leurs activités. Bien au contraire !

Posted in Divers | Leave a comment

Génération Solidaire Angers ou la mise en scène sur facebook

Après les épopées judiciaires (dont on vous parlait ici) de certains de ses membres, le groupe angevin de Génération Identitaire a décidé de se lancer dans l’initiative « Génération Solidaire », campagne lancée par le groupuscule d’extrême-droite au niveau national l’année dernière. Le but de cette campagne : aider les SDF supposés français.

Sur leur compte facebook et de manière quasi hebdomadaire, on peut voir fleurir une photo de membres du groupe, accroupi à côté d’un SDF (qu’ils considèrent français comme on le disait plus haut) et en train de lui distribuer sandwich, café, chaussettes et diverses autres choses.

Si le rythme de la campagne semble dynamique sur les réseaux sociaux, la réalité est différente. Certain-e-s d’entre nous ont eu l’occasion de les suivre lors d’une de leurs tournées. Résultat de cette tournée : 0 sandwich distribué et une prise de photo pour la mise en scène sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

 

 

Dernier post en date sur facebook, ce lundi 9 janvier (voir capture d’écran ci-dessus). On les voit, une fois de plus, accroupi à côté d’un SDF. Ce qu’ils omettent de dire dans le compte-rendu de leur action, c’est qu’ils sont tombés sur un petit imprévu samedi, lors de cette distribution.

En effet, avait lieu place du Ralliement un rassemblement de soutien à une réquisition. Leurs pulls jaunes étant visibles à 15 km, nous les avons vu arriver et une dizaine de personnes sont allées à leur rencontre. N’étant que quatre, ils ont été sommés de faire demi-tour, ce qu’ils ont fait sans broncher.

Si cette petite « confrontation » n’a rien d’extraordinaire en elle-même, elle montre cependant que, si sur les réseaux sociaux le groupe est confiant et veut se montrer fort, il en est différemment dans la rue.

Fachos, hors de nos rues !
Le Réseau Angevin Antifasciste

Posted in Divers | Tagged , , , | Leave a comment

Y’a pas que le père noël qui est une ordure

Samedi soir dernier des militant-e-s antifascistes, dont des membres du RAAF, ont distribué dans le centre-ville d’Angers des tracts contre l’action « Génération Solidaire » menée par les Identitaires depuis quelques semaines. Le tract est ici.

Nous avons attendu une bonne partie de la soirée mais les Identitaires n’ont pas pointé le bout de leur nez.

Qu’à cela ne tienne nous reproduirons dans les plus brefs délais cette action qui fut un véritable succès compte tenu des retours que nous avons eu de la part de la population angevine.

20161210_194755_1

Posted in Actualité locale | Tagged , , , | Leave a comment

la bande des identitaires s’agite

Tout commence par la lecture d’un entrefilet sur le site du canard local. On y apprend succinctement qu’une bande de jeunes avinés a agressé verbalement et physiquement des badauds dans une des rues piétonnes du centre-ville. Le journal souligne le caractère raciste des faits.

Il n’y a pas de fumée sans feu et rapidement nous apprenons que les apprentis fascistes de Génération Identitaire sont responsables de ces méfaits. A force d’entraînements à la baston, la dernière génération de jeunes fascistes angevins a eu envie de passer à la pratique. Pour se faire, ils ((Inutile de féminiser, les fascistes angevins respectent les traditions, ils ne comptent pas de femmes dans leurs rangs.)) se sont regroupés en une bande de dix à quinze et ont trouvé un peu de courage au fond de nombreuses bouteilles (et pas le contraire). Ainsi, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 octobre, dans une des rues piétonnes, ils vont enchaîner agressions verbales et physiques. Nous avons pu récupérer des témoignages direct de leur bêtise : « Ici c’est ma ville ! », « sales négresses » ne sont que des échantillons éloquents. Ils sont allés jusqu’à se mettre à deux pour ceinturer un jeune homme pendant qu’un troisième (le vaillant Paul-Alexis H.) lui assène un coup de poing en pleine figure qui nécessitera plusieurs point de suture et une ITT.

La bande à débiles d’Angers. (Source : FB des Identitaires d’Angers)

Cependant, il faut être un peu crétin pour croire que tout cela puisse rester impuni alors que leur terrain de jeu est la rue piétonne la plus passante du centre-ville et qu’elle débouche sur la Place du Ralliement, le coeur d’Angers. Alertée par des passants, la police délègue la BAC qui arrive en plein milieu d’une altercation. Nos fafounets refusent d’obtempérer : l’un d’eux vocifère pour que sa bande s’en prenne aux flics, un autre frappe au visage un agent de la BAC, au troisième a la riche idée d’exhiber une matraque.

Paul-Alexis H. dans sa période hitlérienne (photo garantie sans trucage).

Sans surprise trois membres de la bande sont neutralisés, interpellés et embarqués au poste. Il s’agit notamment de Paul-Alexis H. ((Paul-Alexis-H., dit Minithler (il est encore mineur) depuis qu’il est apparu à un rassemblement de soutiens aux syriens en exil affublé d’une petite moustache hitlérienne du meilleurs goût.)), et enfin, François-Aubert G., fils d’un candidat FN au dernières régionales Pays-de-Loire. Dans un geste de solidarité, les autres membres du groupe ont pris soin de déguerpir sans demander leur reste. Le comique troupier ne s’arrête pas là puisque « Une fois en cellule l’un des trois larrons ne décolère pas, crie, tape. Un fonctionnaire lui rend visite pour le calmer et se fait sauter à la gorge. » ((Le Courrier de l’Ouest, mardi 25 octobre 2016.)). De source sûre  celui que Paul-Alexis appelle très finement sa « « Couillasse », résidant en Bretagne, qui était sur place au moment des faits,  a été entendu.

A notre connaissance, ce sont au minimum 5 plaintes qui ont été déposées à l’encontre des agresseurs. Sachant que Paul-Alexis H. a été arrêté lors de la tentative avortée de Génération Identitaire de bloquer les accès de Calais, il y aura matière à discussion pour le juge des enfants. Les histoires ne seront pas que judiciaires. De source sûre, c’est Alexandre D., un membre de Génération Identitaire dont nous ne savons pas s’il était sur place ce soir-là, qui a « poukave » (il n’y a pas de terme plus approprié) à l’entourage d’une des personnes agressées la présence et le nom de la « Couillasse » de Paul-Alexis. En voilà un qui ne soutient guère la pression. Les prochaines réunions de notre troupe de choc risquent d’être houleuses.

Comme vous le constatez, il est difficile d’analyser ces événements en termes strictement politique. Pour une bonne part Génération Identitaire Anjou a tout de la bande de fafs qui cherchent le frisson mais peinent à propager des idées. Compte-tenu de leur jeunesse et du vide idéologique de la structure-mère c’est assez peu surprenant. La bande est soudée autour de deux ou trois figures. A observer le comportement pathologique qui relève presque de la psychiatrie de l’un de ces « chefs », Paul-Alexis H., on se dit que la dynamique de groupe est pour le moins vénéneuse.

Néanmoins, on observe que localement, et malgré les discours de façade, la porosité entre les milieux plus radicaux et le Front National est toujours de mise. En l’occurrence c’est François-Aubert G. qui fait la jonction entre les deux milieux comme son frère Jean-Eudes l’a fait auparavant. Le FN dispose là d’un petit réservoir de militants faciles à manipuler. En somme une belle structure de jeunesse sans avoir à assumer les emmerdes qui vont avec.

Au final, le panorama global d’une bande de petits bourgeois bien mis et en manque de sensations pourrait prêter à sourire. Incapables de profiter d’un terreau qui parfois pourrait-être favorable, le groupe n’a aucun poids local. Seuls leur usage compulsif et manipulateur (un sticker collé se transforme en une folle nuit de propagande exaltée) des réseaux sociaux leur donne l’image d’une grenouille grosse comme un bœuf. Cependant leurs agressions racistes ne font rire personne. Il serait temps qu’ils prennent conscience qu’à jouer avec le feu ce ne sont plus seulement les antifascistes qui s’intéressent à leur petites personnes et que le nombre de leurs ennemis ne cesse de croître. Ce n’est pas la risposte qui s’organise mais les ripostes.

Bernard pour le RAAF

Posted in Divers | Leave a comment

Cycle Femmes et extrême droite

Femmes et extrême droite

Cycle organisé par le collectif Émancipation et le Réseau Angevin Antifasciste

On assiste en Europe à une très forte progression des courants populistes et d’extrême droite. Celle-ci trouve un terreau propice de développement dans la profonde crise économique et sociale du capitalisme et dans les politiques réactionnaires menées par les partis de droite comme par d’autres qui se prétendent « de gauche » voire « socialistes ». Si ces courants tiennent tous des discours nationalistes, sexistes, racistes et xénophobes, ils cherchent désormais de plus en plus à instrumentaliser des thématiques comme la laïcité ou les droits des femmes à des fins de stigmatisation. de ce qui ressemble à un-e étranger-ère. Les musulman-e-s qu’ils-elles soient immigré-e-s ou de nationalité française sont en première ligne face à ces attaques.

Ces courants d’extrême droite n’hésitent plus à se présenter comme les « défenseurs des femmes » menacées par « l’islam et ses valeurs archaïques ». Ce nouveau visage est mis en avant dans beaucoup de pays par un leadership au féminin, élément majeur de communication et de « dédiabolisation » des partis d’extrême droite. En réalité leur programme représente un danger mortifère pour les droits des femmes. Qu’en est-il du droit à l’avortement ? Des politiques familiales ? Pourquoi les féministes doivent-elles être en première ligne contre ces courants d’extrême droite ? Pourquoi les antifascistes doivent-ils et elles être présent-e-s dans les mobilisations pour les droits des femmes et des minorités sexuelles ? Quels combats ? Quelles alliances ? Quelles mobilisations ?


Mercredi 7 septembre – 20h

Projection de Guerrière (Allemagne – 2013 – 1h40)

Marisa, 20 ans, fait partie d’un gang de néo-nazis au nord de l’Allemagne. Tatouée de swastikas, le crâne rasé, elle déteste les étrangers, les juifs, les noirs et flics, à ses yeux tous coupables du déclin de son pays et de la médiocrité de son existence. Manifestations de haine, violence et beuveries rythment son quotidien, jusqu’à l’arrivée en ville d’un réfugié afghan et l’irruption dans son gang d’une adolescente de 14 ans. Ces nouveaux venus mettent à mal le fanatisme de Marisa…


Mercredi 14 septembre – 20h

Débat femmes et extrême droite animé par une membre de La Horde (Portail web antifasciste)

affiche 14 septembre_v2

Posted in Divers | Leave a comment

À quoi s’entraîne l’extrême-droite angevine

Sur la page Fac13567043_1048670791881986_7221659362806567087_nebook du groupe Génération Identitaire Angers est apparue il y a quelques jours une invitation pour une après-midi « self-defense ». Ces « stages » seront visiblement organisés tout l’été par ce groupuscule d’extrême-droite.

Ce n’est pas un coup d’essai pour ce groupuscule. L’an dernier déjà une poignée d’identitaires s’était réunie dans un parc angevin pour une « activité » similaire. Afin de nous faciliter le travail ils et elles avaient eu la délicatesse de se prendre en photo et de la poster sur Facebook.

13434728_1044140195668379_6456728387134601299_n

Évidemment ce petit groupe d’adolescent tenant un drapeau identitaire et posant fièrement devant le drapeau à fleur de lys de l’Anjou pourrait prêter à sourire. Mais les exactions commises par l’extrême-droite ces derniers mois, à Angers comme ailleurs, doivent nous interpeller. L’extrême-droite radicale, dans le sillage de l’extrême-droite institutionnelle que représente le FN, se sent pousser des ailes. L’action des mêmes identitaires alliés au groupe de l’Action Française Étudiante le 4 novembre 2015 contre un meeting de Philippe Poutou, à Angers, en est un exemple. L’extrême-droite n’hésite plus à mener des actions, cagoulées, à l’entrée des meetings d’organisation progressiste. Elle n’hésite plus non plus à mener des actions nocturnes (sans doute par manque de courage) sur des lieux associatifs angevins (contre l’étincelle et la librairie les Nuits Bleues, rue maillé, notamment).

Cette extrême-droite radicale est, nous l’avons dit, dans le sillage du FN, et peut-être même un peu plus. Il n’est pas très étonnant de voir certaines personnes « liker » sur Facebook l’article concernant ces cours de self-défense.

Capture d’écran_2016-06-28_12-21-33

On y retrouve en effet Agathe de La Rousserie, candidate lors des dernières cantonales pour le FN dans le haut-Anjou.

Et tout en bas de la liste se trouve également François-Aubert Gannat, l’un des fils de Pascal Gannat, candidat FN lors des dernières régionales en Pays de la Loire.

Comme quoi, derrière le vernis l’extrême-droite radicale à toujours une bonne place et une certaine complaisance au sein du Front National.

La photo de cette petite séance de self-defense nous le prouve une nouvelle fois.

Outre des membres connus des identitaires angevins, Paul-Alexis Husak (à droite
avec la casquette), Antonin Hérivaux (deuxième à gauche avec la barbe et la
casquette) on retrouve au centre, François-Aubert Gannat himself.. Tout ce petit monde a pu s’entraîner bien tranquillement autour de l’étang St Nicolas. Et ils ont même prévus de remettre ça dans les jours qui viennent.

13615324_1053242788091453_7332944772605122961_n

 

 

 

communiqué Identitaires self defense

Posted in Divers | Leave a comment

Le fascisme tue. Ensemble, combattons-le !

tours

La dernière lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite (31/05/2016)

L’actualité de l’extrême droite

Alors que la mobilisation contre la loi travail se poursuit, VISA montre comment le FN pratique le grand écart électoraliste sur la question. Le conseiller régional FN Eric Vilain veut faire interdire la CGT, « antirépublicaine ».

Fibre sociale toujours : pour Marion Maréchal Le Pen, les intermittents mettent à eux seuls en péril l’assurance chômage !

Quand le FN vole au secours du secret des affaires (et ): au parlement européen, les députés frontistes ont voté la directive dénoncée par les journalistes et les ONG.

La question du « mariage pour tous » relance la discorde au sein du FN. Et certaines perdent la mémoire en niant avoir parlé « d’IVG de confort ».

L’enquête sur le financement des campagnes FN est validée par la cour d’appel de Paris : le FN et ses 2 vice-présidents restent donc mis en examen. Et ce sont aussi les comptes des élections départementales qui sont épinglés.

Nouvelle affaire mettant en cause un proche de Marine Le Pen : Le parquet de Nanterre soupçonne une société liée à Axel Loustau d’avoir payé la caution de Logan Djian mis en examen pour violences aggravées.

« Panama papers » : les Décodeurs expliquent comment des proches de Marine Le Pen ont sorti de l’argent de France. C’est aussi l’occasion de partir à la chasse au trésor de Jean Marie Le Pen.

Une enquête préliminaire est ouverte pour une suspicion d’emplois fictifs au FN.

Alors qu’il avait assisté à la cérémonie du 1er mai de Jean Marie Le Pen plutôt que de participer au banquet organisé par la présidente du FN, Bruno Gollnisch ne sera pas sanctionné par la direction du FN.

Marine Le Pen crée son association de financement pour 2017.

Le FN va lancer un collectif informel à destination de « l’électorat juif ». (et ). Son responsable n’est pas un inconnu, c’est aussi le « conseiller police » de Marine Le Pen.

Recyclage et opportunisme : Thibaut Garnier, ancien secrétaire national du MRC, file au FN.

Au FN, Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen ne sont plus d’accord… sur rien (sauf l’essentiel !).

Petit coup de ménage au Rassemblement bleu marine : Aurélien Legrand devient le nouveau délégué général. Continue reading

Posted in Lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite | Leave a comment

Charles Martel et la bataille de Poitiers.

100X150-conf-ch-martelLa librairie Les Nuits Bleues a le plaisir de vous convier à sa prochaine conférence : lundi 18 avril 2016, à 18h, amphi G de l’UF de Sciences-humaines, bd. Lavoisier à Angers.

Nous allons accueillir William Blanc et Christophe Naudin, les deux auteurs de l’ouvrage Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l’histoire au mythe identitaire, paru aux éditions Libertalia.

La bataille de Poitiers, en 732 (ou 733), opposant les troupes arabo-berbères d’Abd al-Rahmân aux Francs de Charles Martel, est un événement de l’histoire de France peu à peu devenu mythe historiographique et enjeu de mémoire. Alors que le dernier livre véritablement consacré à la question date de 1966, les années 2000 ont vu l’apparition d’un nombre croissant de publications souvent écrites sans distance ni mesure. Au même moment, la commémoration de l’événement est devenue l’objet d’utilisations politiques par l’extrême droite occidentale, phénomène qui a culminé en France avec l’occupation, en octobre 2012, du chantier de la mosquée de Poitiers par le groupe Génération Identitaire, puis par la propagation, en janvier 2015, du slogan « Je suis Charlie Martel », à la suite du massacre de Charlie Hebdo.
Alors que les mémoires s’enflamment, cet ouvrage inédit propose de revenir tout d’abord à l’histoire mal connue de la bataille en la resituant dans le contexte large des relations entre le monde franc et l’empire islamique. Puis d’analyser, en deuxième partie, les échos successifs rencontrés par le souvenir de la bataille au Moyen Âge, à l’époque moderne, auprès des philosophes des Lumières et des romantiques, dans les écoles de la IIIe et de la IVe République et au sein de la culture populaire. Une attention particulière est portée à l’actualité récente du mythe de Poitiers, notamment au sein des extrêmes droites française et européenne.

Les auteurs

William Blanc (né en 1976) est doctorant en histoire médiévale. Il collabore au magazine Histoire et images médiévales et a coécrit Les Historiens de garde (Inculte, 2013) avec Christophe Naudin et Aurore Chery.
Christophe Naudin (né en 1975) est professeur d’histoire-géographie. Il a étudié l’histoire de la Méditerranée médiévale à Paris-I et collabore au site « Histoire pour tous ». Il est l’un des auteurs des Historiens de garde (Inculte, 2013).

Posted in Actualité locale, Histoire | Tagged , , , | Leave a comment

Le fascisme tue. Ensemble, combattons-le !

tours

La dernière lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite (28/02/2016)

L’actualité de l’extrême droite

Le succès n’était pas au rendez-vous des manifestations d’extrême droite du 6 février, qui répondaient à l’appel de Pegida de manifester dans toute l’Europe : selon les mythos de Riposte Laïque eux-mêmes, ils étaient 350 à Montpellier, et 70 à Bordeaux. Les plus médiatisés furent les 200 à Calais, une vingtaine a été interpellée (dont le général Piquemal qui n’avait pas compris qu’il était entouré de fachos -et pourtant, c’était assez clair sur les vidéos-, celui-là même qui parle de racisme anti-blanc sur son site du cercle des citoyens patriotes),  . A Saint Brieuc, ils étaient une trentaine, alors que les antifascistes étaient 10 fois plus nombreux.

Riposte laïque organisait le 7 février une journée pour « sauver notre pays, sauver notre culture, sauver notre futur ».

Le 11 février, selon Riposte Laïque, 300 personnes ont participé au rassemblement parisien du SIEL « contre la dictature socialiste ».

Le 20 février, ils étaient moins d’une trentaine à Calais pour un rassemblement en soutien au général Piquemal.

Un collectif « apolitique » de « Calaisiens en colère » veut manifester à Paris le 7 mars.

Gilbert Collard sera l’avocat du Calaisien (d’extrême droite) qui a brandi une arme lors d’une manif pro-migrants.

Le week end de réflexion du Front national s’est soldé par un compromis mou qui ménage les différentes sensibilités : sans renoncer à une sortie de l’euro, le FN s’efforcera de noyer ce point sensible dans d’autres thématiques, notamment en direction des petites et moyennes entreprises.

L’exemple de la retraite à 60 ans montre la capacité du parti à dire tout et son contraire :  Deux jours après la clôture du séminaire de « clarification » du parti d’extrême droite, le sujet est encore l’objet de déclarations contradictoires.

Pour faire « se réconcilier le patron et le salarié », le FN crée le collectif « Croissance bleu marine » , présidé par un dirigeant de la CGPME (et son interview dans le Figaro). La CGPME coupe les ponts avec lui. Il se prépare aussi à lancer un collectif consacré à « la dignité au travail ».

Pour la campagne de 2017, le FN devrait encore faire appel aux emprunts russes. Continue reading

Posted in Lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite | Tagged , , , , | Leave a comment

Le fascisme tue. Ensemble, combattons-le !

tours

La dernière lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite (31/01/2016)

L’actualité de l’extrême droite

L’extrême droite s’agite le week end des 6 et 7 février, et Riposte laïque veut imiter Pegida, avec notamment des manifs « contre l’arrivée des migrants » organisée par la Ligue du sud à Montpellier, relayée par Résistance républicaine à Saint Brieuc et Bordeaux, le clou de la mobilisation étant un « apéro saucisson-pinard » à Rungis le 7 février.

Le 26 janvier, le FN lançait un 7ème collectif, « banlieues patriotes », pour tenter de s’implanter en banlieue. La Horde consacrait déjà un article à ce collectif en octobre dernier.

Le Conseil d’Etat refuse de suspendre les délibérations de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique sur le patrimoine du clan Le Pen. Le Nouvel Obs’ revient sur l’historique de leur  fortune familiale. Le Canard enchaîné du 27 janvier montre que Marine Le Pen est copropriétaire de 4 belles maisons.

Le FN est visé par une enquête pour « incitation à la discrimination », après avoir recommandé à ses élus de défendre la «préférence nationale» en matière de logement social.

Aucune région, mais beaucoup d’argent public : grâce à ses 6,7 millions de voix aux régionales, le FN devrait empocher 800 000 euros par an.

Le 18 janvier, Louis Alliot annonçait la dissolution des associations locales Rassemblement Bleu Marine. La Horde revient sur la vie et la mort du RBM.

A l’invitation de la Ligue du Nord, le 28 janvier, Marine Le Pen participait à Milan à un meeting de l’extrême droite européenne, aux côtés des dirigeants du Parti de la liberté néerlandais, du FPO autrichien, du Vlaams Belang flamand.

La direction du FN est légèrement remaniée, Jean-Lin Lacapelle devenant secrétaire général adjoint et confirmant ainsi la place prise par la « Gud connection » au sein du parti. La Horde rappelle le parcours de celui qui est passé des multinationales à la direction du FN.

Selon Les échos, les « pro-entrepreneurs » passent à l’offensive au sein du FN. Mais c’est la bien la question de l’euro qui divise au sein du Front national. Le séminaire prévu début février devrait être l’occasion de faire évoluer la ligne économique du parti…et plus largement préparer la présidentielle de 2017.

« La France apaisée » sera le nouveau slogan du FN.

Le FN prépare déjà les législatives de 2017, et l’argent dont il pourrait bénéficier avec l’élection de députés.

L’économiste Jacques Sapir est courtisé par le FN, il aurait participé à un colloque organisé par des eurodéputés du parti.

Les « séniors » sont le nouvel objectif de conquête du FN.

Eurodéputé écarté du FN, Aymeric Chauprade lance son parti, « les Français libres » et se rapproche des Républicains. Il dénonce l’influence des thèses de Soral au sein du FN, et veut lutter contre « la chariatisation de la société ».

A Calais, les différents groupes d’extrême droite continuent à harceler les réfugié-es (et ). Dans la ville, les néo-fascistes du MAS s’affichent aux côtés des « Calaisiens en colère ». La police laisse faire ouvertement. Et quand les médias parlent d’un « riverain excédé » qui sort un fusil au passage de la manif de soutien aux réfugié-es, La Horde montre que ce n’est pas un inconnu dans le milieu de l’extrême droite.

Après Calais, un collectif « Sauvons Dunkerque » se crée, à l’initiative d’un proche d’Egalité & Réconciliation.

A Quimper le 23 janvier, suite au succès de  la manifestation antifasciste  « Bretagne Ouverte & Solidaire », une trentaine de néo-nazis se sont livrés à des représailles violentes.

En Corse, après l’attaque d’un lieu de culte musulman (et et ), la montée de groupe d’extrême droite inquiète (et ).

Le 21 janvier, Bruno Gollnisch intervenait à une conférence d’Egalité & Réconciliation (et ).

Sainte Rita, une « ZAD » d’extrême droite en plein Paris : StreetPress enquête sur cette église squattée qui accueille catho’ tradis, islamophobes et « dissidents ». Continue reading

Posted in Lettre d’échange d’informations sur l’extrême droite | Tagged , , , , , , | Leave a comment