Une ruche pleine de mouches à merde

Un logo plus cohérent avec le lieu

Si vous suivez régulièrement le RAAF, vous n’êtes pas sans savoir que nous aimons poser des questions. Pas parce que nous sommes ingénu-e-s, au contraire la lutte contre l’extrême-droite locale nous ont rendu-e-s très lucides. Ces dernières années, les pouvoirs publics locaux, qu’ils soient municipaux ou étatique ont traité avec une incontestable légèreté l’activisme de l’extrême-droite locale. Pourtant, depuis le mouvement de la Manif pour Tous, les meneurs et les guignols qui s’activent dans l’ombre sont connus. Pourtant, il faut reconnaître que leur action se déploie le plus souvent dans une relative impunité. Parcourez le blog et le Twitter du RAAF et forgez vous votre opinion.

Alors, posons encore quelques questions, il finira bien par en sortir quelque-chose. Mais avant, il nous faut poser le décor.

Rien ne manque : il y a même la carte

Nous avons constaté que, depuis l’été 2017 Baudouin Le Nalio, fasciste affiché, sert de prête-nom à la location d’un appartement situé au rez-de-chaussé (à gauche de l’escalier) du 85 avenue Pasteur, à Angers. Y traînent bien d’autres têtes connues pour leur engagement à la droite de l’extrême-droite : notamment Jean-Eudes Gannat (le pisse-copie de la bande avec un style digne d’une copie ratée de Brasillach c’est dire), François-Aubert Gannat son petit frère souvent croisé récemment dans les prétoires. Le reste des convives est à l’avenant.

Fasciné par le mouvement néo-fasciste italien Casapound la petite bande a décidé de transformer cet appartement en « bar associatif ». Ce qu’il est plus juste de nommer « clandé » a été baptisé « Alvarium » et sert déjà de base arrière à leurs activités politiques et à leurs beuveries (parfois avec des mineurs). Deux activités fortement imbriquées chez ces fils et filles pourtant souvent de bonnes familles.

Ce samedi 27 janvier, à partir de 18h, ce local nauséabond va « officiellement » être inauguré. Une belle brochette de fascistes d’ici et d’ailleurs va s’y pavaner. En fin de soirée, il ne fera pas bon traîner dans les rues.

Voici nos quelques questions :

Combien faudra-t-il d’autres têtes de sangliers placées sur le chantier de la mosquée d’Angers pour que les pouvoirs publics prennent enfin leur responsabilités ? Combien faudra-t-il de nouvelles agressions racistes ? Combien faudra-il qu’à nouveau des chants nazis soient entonnées la nuit tombée ? Combien faudra-t-il de graffitis puants sur des locaux associatifs et maisons de quartier ? Combien de temps faudra-t-il attendre les bras croisés ?

Le RAAF n’attendra pas. Nous préparons une mobilisation à la hauteur de l’enjeu. Nos slogans nos pas changé. Pas fascistes dans nos quartiers, pas quartiers pour les fascistes ! Fermeture de L’Alvarium !

Post-scriptum : En latin, alvarium signifie « ruche », au RAAF nous avons des latinistes émérites qui traduisent plus volontiers par « essaim de mouches à merde ». Il est vrai qu’en matière de traduction chaque mot doit être pesé dans son contexte et que celui-ci est particulièrement puant.

Posted in Actualité locale | Tagged , | Leave a comment

Quand Égalité et Réconciliation tient réunion à Avrillé

Nous savions depuis quelques jours que le groupuscule Égalité et Réconciliation allait organiser, dans la région d’Angers, une réunion publique. Nous n’avons appris qu’au dernier moment que cette réunion était organisée à Avrillé le samedi 16 décembre dernier, dans la salle Victor Hugo. Une chose est sûre, ce groupuscule qui a pu avoir une certaine notoriété, notamment sur internet, est très clairement en perte de vitesse. On pouvait compter les participants à cette réunion publique sur les doigts de deux mains…

Si la participation fait relativiser quand au poids d’Égalité et Réconciliation dans le Maine et Loire il est tout de même inquiétant de constater qu’en quelques semaines c’est la deuxième réunion d’extrême-droite qui se déroule dans une salle municipale de l’agglomération. C’est inacceptable. Nous venons donc d’envoyer un mail à Marc Laffineur maire d’Avrillé, et Christophe Béchu président d’Angers Loire Métropole. Nous le savons cela ne sera pas suffisant pour faire en sorte que les édiles locaux soient un peu plus fermes avec l’extrême-droite. Comme nous l’écrivons dans notre mail: En tant que militant·e·s antifascistes, pour l’égalité de toutes et tous, sachez que nous dénoncerons dès que cela sera nécessaire les agissements de ces groupuscules qui promeuvent la haine et le repli sur soi. Et nous ne tairons pas non plus le silence, voire même parfois la complicité, de certains pouvoirs municipaux.

Pour le moment nous ne pouvons que vous encourager à les interpeller également en vous inspirant de notre mail, si vous le souhaitez. Mais d’autres actions sont évidemment en préparation!


À Monsieur Marc Laffineur, maire d’Avrillé,

À Monsieur Christophe Béchu, Président d’Angers Loire Métropole,

Messieurs

Nous avons dernièrement appris la tenue d’une conférence intitulée « Bienvenue en Macronie ! », samedi 16 décembre dernier, organisée par « Egalité et Réconciliation » dans l’une de vos salles municipales : Salle Victor-Hugo.

Pour rappel, « Égalité et Réconciliation » est une organisation d’extrême droite qui a fait de l’antisémitisme son fond de commerce.

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter la fiche Wikipedia de cette structure (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89galit%C3%A9_et_R%C3%A9conciliation) et la liste des condamnations à l’encontre de son président et fondateur : Alain Soral (https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral#Condamnations).

Dans un contexte où, dans notre agglomération, des groupuscules d’extrême-droite peuvent tenir des réunions publiques dans les salles municipales (à l’instar du Cercle Anjou Conférence et de sa réunion publique avec le polémiste d’extrême-droite Jean-Yves le Gallou) faut-il en conclure que les organisations de ce type sont les bienvenues à Avrillé et plus largement dans notre agglomération. ?

En tant que militant·e·s antifascistes, pour l’égalité de toutes et tous, sachez que nous dénoncerons dès que cela sera nécessaire les agissements de ces groupuscules qui promeuvent la haine et le repli sur soi. Et nous ne tairons pas non plus le silence, voire même parfois la complicité, de certains pouvoirs municipaux.

Salutations antifascistes,

Le Réseau Angevin Antifasciste

Posted in Divers | Leave a comment

Retour sur la mobilisation antifasciste de vendredi

Vendredi 24 novembre, le Réseau Angevin Antifasciste appellait à une mobilisation en réaction à la tenue d’une conférence du raciste et négationniste Jean-Yves Le Gallou dans une salle municipale à Angers. Malgré de nombreuses interpellations auprès de la mairie, notamment via la presse, la conférence a été maintenue. À la place d’une annulation, nous avons eu le droit à un déploiement policier comme on en voit peu sur Angers d’ordinaire.

Photo par Ouest-France

Cela prouve, une fois de plus, que l’on ne peut pas compter sur les institutions pour combattre l’extrême droite (les différents procès que l’on vous résume en sont une autre preuve).

Le plus cocasse dans cette situation, c’est qu’une organisatrice de la soirée (Barbare Mazières) a crié au scandale sur les réseaux sociaux, parlant de censure et de blocage des personnes souhaitant accéder à la salle alors que les flics étaient là pour les protéger, la mairie craignant des affrontements. Elle a également affirmer que l’on « laissait les casseurs manifester en centre ville », mais elle devait sûrement parler du RED qui dégradait le centre Jacques Tati le soir-même [lien vers l’article] (quelle prémonition).

À dire vrai, cette mobilisation a été un réel succès pour nous, tant en terme de nombre (les deux journaux locaux annoncent entre 120 et 150 personnes), qu’en terme de personnes étant venues (personnes que l’on ne voit pas souvent en manifestation, etc…). Angers est capable de se mobiliser contre l’extrême droite, et ça, ça fait du bien !

Une manifestation dynamique que ni les fachos (quatre d’entre eux se sont approchés mais sont vite partis), ni les flics n’auront réussi à gâcher.

Merci à toutes les organisations qui ont signé ou relayé l’appel,
Merci à toutes et à tous d’être venu-e-s,
A bientôt dans la rue !

Posted in Actualité locale | Tagged | Leave a comment

Après la conférence de Le Gallou, lâche provocation du RED

Dans la nuit de vendredi à samedi, un tag a fait son apparition sur un des murs du centre Jacques-Tati à Angers.

Sur celui-ci, on peut lire « Allah Syria Bashar U Bass » soit « Dieu, la Syrie, Bachar et rien d’autre ». Cette lâche provocation est intervenue la veille d’un gala pour venir en aide aux victimes de Syrie, organisé par Syria Charity, dans ce même lieu. Ce tag est signé par le « RED » (rassemblement des étudiants de droite), pseudo syndicat étudiant, véritable groupuscule pro-fasciste. En consultant leur page Facebook, il est beaucoup plus facile de trouver les dernières publications de CasaPound (parti néo-fasciste Italien) et du GUD, plutôt qu’un début de revendication étudiante.

Cette petite bande semble être courageusement menée par Jean-Eudes Gannat, bien connu des militant-e-s antifascistes angevin-e-s.

Pour rappel, ce même Jean-Eudes Gannat a effectué en 2015 un voyage en Syrie. Une invitation tous frais payés par le régime syrien. Une assertion confirmée par un article sur Rue89 à cette époque-là : https://frama.link/r5vrLJss

Le communiqué du RED, publié sur leur page Facebook, est un grand classique de l’extrême-droite sur la thématique Syrienne : faire passer tous les opposants au régime dictatorial de Bachar Al-Assad pour des Djihadistes. Évidemment en côtoyant uniquement les tortionnaires, Jean-Eudes Gannat et son fan club, ont certainement des difficultés à concevoir la réalité de la guerre.

Qui plus est, l’inscription a fait son apparition dans la nuit suivant la conférence du négationniste (et etc.) Jean-Yves Le Gallou dans une salle municipale angevine. Conférence organisée par l’extrême droite locale et contre laquelle nous avions appelé à un rassemblement antifasciste.

D’après nos informations, ce même Jean-Eudes Gannat aurait été la tête du « service d’ordre » de la soirée. Nous nous permettons d’ajouter des guillemets à « service d’ordre », pour souligner l’ironie d’assurer un « SO », planqués derrière 100 flics (CRS, Police Nationale, Police Municipale) matraques à la main !

Eh oui, comme toujours les fachos sont protégés par la police, et à grands frais !

Posted in Actualité locale | Tagged , | Leave a comment

​Cercle Anjou conférences et Sens Commun, main dans la main

La chrétienté angevine se radicalise.

Ce constat n’est pas de nous, mais de Ouest France. Dans ​son édition d​u​ vendredi 24 novembre, la presse locale rappelle l’organisation d’un colloque des Catholiques en action, qui réunira ce samedi à Angers tout-ce-petit-monde de la Manif pour tous.

Une réunion de personnes qui «penche très à droite de la galaxie des mouvements catholiques » parmi lesquels Sens Commun et le Cercle Anjou conférences.​ Comprendre qu’au lendemain de la prise de parole du raciste et négationniste Jean-Yves Le Gallou à l’invitation du Cercle Anjou conférences, ces membres deviseront avec ceux de Sens Commun, partenaires incontournables de la majorité municipale conduite par Christophe Béchu.

Au Raaf, on en perd notre latin.

Posted in Actualité locale | Tagged , | Leave a comment

Contre la venue de Jean-Yves Le Gallou: Rassemblement vendredi 24 novembre

Le communiqué que nous avons publié la semaine dernière ne semble avoir eu aucun effet sur la mairie d’Angers qui se cache derrière le liberté de réunion et la liberté d’expression. Pourrait-on croire que pour Monsieur Christophe Béchu, le racisme, le négationnisme et l’antisémitisme sont des opinions comme les autres?
De fait, étant donné que les pouvoirs locaux ne réagissent pas à cette provocation de l’extrême-droite locale, nous avons décidé d’appeler à un rassemblement vendredi 24 novembre à 19h30 Place André Leroy, pour montrer qu’à Angers comme ailleurs nous ne tolérerons pas que des militants d’extrême-droite puissent déverser en toute liberté leur idéologie nauséabondes.

Nous invitons toutes les organisations qui le souhaitent à signer et à soutenir notre appel. Pour ce faire il vous suffit de nous renvoyer votre signature par mail à raaf[at]riseup.net. Nous actualiserons la liste des signataires sur notre blog.

Par ailleurs, nous ne pouvons que vous inviter à participer le même jour, juste avant notre rassemblement, à celui organisé par le collectif Émancipation à 18h Place du Ralliement dans le cadre de la journée de lutte contre les violences de genre.

Le tract d’appel à ce rassemblement est disponible ici

L’affiche en version imprimable est disponible par là.

Contre l’extrême-droite unissons-nous vendredi 24 novembre à 19h30 Place André Leroy.

Appel soutenu par: Alternative Libertaire 49, Collectif Émancipation, Collectif de soutien aux sans papiers 49, Front Social AngersJeunes Communistes 49Le Cercle, Le  Cri des Caves, , Les Nuits Bleues, Nouveau Parti Anticapitaliste 49, Nuit Debout Angers, l‘Union Syndicale Solidaires 49, des individu-e-s

Posted in Divers | Leave a comment

Quand des racistes tiennent réunion à Angers

Nous venons d’apprendre qu’une réunion publique en présence de Jean-Yves le Gallou, militant d’extrême-droite et raciste notoire doit se dérouler dans notre ville le 24 novembre prochain. C’est d’autant plus inacceptable pour nous que cette réunion aura lieu dans une salle municipale de la ville d’Angers : salle Paul Bert, rue d’Assas. Petite mise au point sur l’orateur et les organisateurs de cette soirée.

Intéressons-nous tout d’abord à la structure qui organise cette réunion publique : le Cercle Anjou Conférences. Qui se cache derrière cette nouvelle structure de l’extrême-droite angevine ?
La présidente se nomme Barbara Mazières.
Le siège social est situé au domicile d’un certain Gaëtan Dirand.
Quoi de commun entre ces deux personnes ?
Ce sont deux ancien-ne-s secrétaires départementaux du FN, d’obédience catholique traditionaliste, qui ont quitté le parti mariniste bien trop dédiabolisé à leurs yeux. Notons au passage que Gaëtan Dirand n’a pas été dégouté de l’action politique électorale traditionnelle puisqu’il s’est présenté sur Angers lors des dernières législatives sous l’étiquette du SIEL.

Venons-en désormais à l’invité de cette conférence nauséabonde : Jean-Yves Le Gallou est un militant à l’extrême droite depuis les années 60, en commençant par le GRECE (Groupe de Recherche et d’Etudes pour la Civilisation Européenne) puis fondateur du Club de l’Horloge, il rejoint le FN au milieu des années 80, pour le quitter avec Bruno Mégret et militer au MNR (Mouvement National Républicain). Il est ensuite devenu un compagnon de route de la mouvance identitaire en créant la fondation Polémia. Il est l’un des fondateurs de la Web TV d’extrême droite TV Libertés. Il est également un soutien notoire aux négationnistes de tout poil et notamment à son grand ami le fasciste Henri Roques. En bref, un joli pedigree de facho.

La ville d’Angers cautionne-t-elle le fait qu’un fasciste et raciste notoire, soutien d’antisémites et de négationnistes, tienne tranquillement une conférence dans une salle municipale ? Si les autorités municipales n’agissent pas rapidement pour empêcher la tenue de cette conférence, il sera de notre devoir de militant-e-s antifascistes et antiracistes de nous en charger.

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

Posted in Divers | Leave a comment

Les fachos remettent leur tournée : verdict le 29 novembre prochain

Voici le compte-rendu du nième procès des fachos locaux. On vous en avait déjà parlé ici, et aussi par là.

Récapitulons donc rapidement en commençant par la réquisition du procureur : Gannat, « le fils de », y serait bon pour trois mois dont un ferme (celui-ci était poursuivi pour provocation à la haine raciale), les deux fafs nantais (poursuivis eux pour des faits de violence) six mois dont deux avec sursis. Comment ne pas être en colère face à ce qui n’est qu’un autre exemple de la justice de classe ? Comment ne pas lier ces réquisitions de leur ratonnade de l’automne dernier à Angers et de celle extrêmement violente de mai dernier à Nantes ? Autant dire que nous attendons désormais de connaître le verdict, qui sera lui prononcer le 29 novembre prochain.

Passons maintenant à la défense des prévenus. Comment ne pas s’étonner que F.-A. Gannat continue de combattre ses problèmes d’alcoolisme en traînant une grande partie de ces soirées sur les terrasses angevines ? Une fâcheuse habitude que ces plus fidèles supporteurs (à deux doigts de se faire mettre dehors à l’audience) partagent avec un certain entrain.

Ce qui nous, nous a le plus fait sourire dans la défense du « fils de » c’est qu’il nie tout contact et tout liens avec Génération Identitaire. Il en serait presque à dire qu’il ne les connaît pas et qu’il n’est pas un militant d’extrême-droite. La blague.

On le voit quand même fièrement sur les photos poser entre Paul-Alexis Husak et Antonin Hérivaux lors d’un de leur entraînement à la bagarre.

Ou encore visiblement très heureux d’avoir collé des affiches avec ces identitaires qu’il ne connaît pas…

Messieurs (on ne dit pas mesdames, car la mixité a priori ce n’est pas vraiment leur truc), nous saurions vous donner un bon conseil d’hygiène : arrêter l’alcool ! Autant de trous de mémoire à votre si jeune âge, même les abonnés à Rivarol n’en ont pas autant !

En attendant, nous, on continuera à se battre au quotidien sur nos lieux de vies, nos lieux de travail, d’étude, pour faire reculer pied à pied l’extrême-droite.

Posted in Actualité locale | Leave a comment

Non à la banalisation du fascisme !

Le RAAF n’accepte pas la banalisation des basses œuvres de François-Aubert Gannat et ses multiples comparses. Pour rappel, l’automne dernier, lui et ses fachos de potes ont braillé des chants nazis dans les rues d’Angers, ont roué de coups ceux qu’ils honnissent, et comble de l’histoire, s’en sont pris à la BAC. Pour ces faits, lui et deux autres ont été condamnés au printemps derniers. Certainement pas refroidi par cette décision de justice, le « fils de » a remis ça le lendemain avec deux nazillons nantais. Deux pleutres qui ont laissé sur le carreau de deux de nos amis à Nantes, deux jours après leurs méfaits à Angers.

Comment cela est-il possible ? Comment peut-on agir avec un tel sentiment d’impunité ?

Le tribunal correctionnel examinera leurs derniers méfaits, ce 25 octobre, après de multiples recours. Nous ne pourrons pas, une fois de plus, accepter la moindre complaisance à leurs égards.

Deux d’entre eux seront jugés pour des actes de violences (nous rajouterons le qualificatif de « fascistes » à violence, par souci de clarté). L’autre, François-Aubert Gannat, sera jugé pour provocation à la haine raciale. OUI, il s’agit bien de PROVOCATION A LA HAINE RACIALE… ET DE VIOLENCES FASCISTES.

Là se situe notre combat : ne pas accepter cette banalisation des discours et actes fascistes. Cette banalisation est hélas galopante. Les événements de l’été à Charlottesville nous le rappellent avec effroi.

Alors, au risque de se répéter, que devons-nous attendre de ce 25 octobre ? Qu’attendre de cette bande de fachos, qui à l’audience, se gaussent aux rappels des faits avec ce bien trop banal sentiment d’impunité.

Notre crainte ? Que ces comiques-troupiers puissent une fois de plus sortir librement du tribunal correctionnel, légitimant encore une fois de plus leur entreprise de banalisation du mal !

La banalité du mal, la banalité de leurs maux : jamais nous ne pourrons nous y résoudre.

Posted in Divers | Leave a comment

Procès des agressions et injures racistes : le sursis des fachos

La justice tient à peu de choses. Une procédure menée à la va-vite et v’là une erreur dans une convocation à l’audience bien heureuse pour les crasseux. Alors, si comme François-Aubert Gannat, tu jouis de ce privilège de classe d’un avocat en mesure de pointer ce vice de procédure, tu auras peut-être la chance de ne pas à répondre de tes actes les plus lâches. Hélas pour le « fils de », ce n’est que partie remise.

Photo-montage : La Horde

 

Que faut-il donc comprendre à la lecture de la presse locale (article de Ouest-france) ?
L’erreur procédurale dans la convocation à l’audience a entraîné cette décision du tribunal correctionnel d’Angers : la « nullité des poursuites pour injure et provocation à la haine raciale ».
Les poursuites à l’encontre de François-Aubert Gannat sont donc abandonnées sur la « forme », c’est-à-dire que le tribunal doit re-convoquer l’affaire en évitant, cette fois-ci, de commettre une erreur.
Car, sur le « fond » de l’affaire, explicitement les propos et agressions racistes survenus dans la nuit du 4 au 5 mai 2017, dont le Réseau Angevin Antifasciste vous parlait (sur Twitter), restent bel et bien à être jugés !

Pour rappel, les trois prévenus Tanguy Martin, François Mamès Cosseron de Villenoisy (ouf !) et François-Aubert Gannat (bien connu localement) étaient convoqués pour répondre de leurs actes lâches, suite à un premier report obtenu le 28 juin 2017.
Les faits de violence sont requis contre les deux accusés nantais, qui sont actuellement en détention préventive, l’un à Angers, l’autre à Nantes, pour des faits de violence sur Nantes (article de Ouest-france). Les faits d’injures et provocation à la haine raciale concernent quant à eux le facho local.

Encore une fois, François-Aubert Gannat s’en sort bien (en tout cas, mieux que certaines personnes condamnées pour des faits moins graves). Il ressort donc libre dans l’attente de l’audience du 25 octobre prochain, puisqu’il n’est plus sous le coup d’un contrôle judiciaire, autant dire prêt à recommencer ses agressions, qu’elles soient verbales ou physiques, comme il l’a déjà fait à deux reprises et dont les dernières datent du soir-même ou du lendemain du rendu de son premier procès (#Génie).

Le rendu de l’audience d’hier soir montre, une fois de plus, que la lutte contre le racisme, et plus globalement contre toutes sortes de discriminations quelles qu’elles soient, ne pourront passer uniquement par l’institution judiciaire.
Elles doivent reposer sur des structures auto-organisées de miltant-e-s et de sympathisant-e-s ainsi qu’une coopération entre ces organisations pour être suffisamment nombreux et nombreuses, pour s’échanger des informations afin de lutter contre les groupuscules d’extrême-droite qui se sentent actuellement pousser des ailes… (et comment l’impunité dont ils font preuve pourraient avoir l’effet inverse ?)
Quoi qu’il en soit, et malgré le goût amer laissé par la conclusion de cette audience, nous continuerons à lutter contre l’extrême-droite que ça soit en lui faisait face lorsqu’elle tente de s’inscruter ou passe à proximité de certains rassemblements (comme cette fois-ci) ou en informant sur ces membres ainsi que sur ces activités locales.

Fachos hors de nos villes, fachos hors de nos vies !

Posted in Actualité locale | Tagged , , | Leave a comment