Témoignage

Rue des Aix – Angers

Nous sommes régulièrement contacté-e-s pour nous relater des
agressions commises par des membres de l’alvarium.
C’est révélateur du climat qui règne depuis un moment du côté de la rue
du Cornet et plus largement à Angers. Une des personnes qui nous avait
contacté pour nous faire part de l’agression qu’elle a subie, nous a
permis de publier son témoignage. Le voici.

J’étais parti vider mes poubelles vers 17h30, et en passant par la rue des Aix, je vois quelques stickers de l’alvarium que j’arrache au passage, et en redescendant la rue je vois un mec qui court en direction de l’alvarium depuis la rue piétonne tout en essayant de se couvrir le visage (??); je me demande vite-fait si ça à un rapport avec ce que je viens de faire mais je me dis que j’imagine des trucs et je continue.

Bon en fait c’est une fois que je suis en train de vider mes poubelles que je m’aperçois que le mec en question était parti chercher 4 de ses potes là bas pour venir me bully, l’un d’entre eux m’interpelle et me demande pourquoi j’ai arraché un sticker, je lui rétorque en lui demandant ce que ça pouvait bien lui faire, il me demande si je suis content de moi, que j’ai bien fait mon acte citoyen et il bredouille en constatant que je porte un treillis militaire.

Là dessus un autre me traite de bobo, repris par encore un autre qui lui dit «ouais pas vraiment» en jugeant mes vêtements; je leur demande si je ne peux pas vider mes poubelles en paix, le premier qui m’a abordé commence à dire qu’il ne m’empêche pas physiquement mais il est coupé par un de ses potes qui est soudainement très intéressé par mon masque, à ce moment l’un d’eux commence à m’agripper pendant que l’autre m’arrache mon masque avant que je les repousse, je sens une forte odeur d’alcool venant d’eux, ensuite le seul du groupe qui ne disait trop rien commence à essayer de les raisonner à grands recours de «bon ça va les gars» et «allez c’est bon laissez-le maintenant», le type qui m’a volé mon masque me dit qu’il va l’ajouter à sa collection avant que le groupe commence à s’en aller.

Je les suis en leur disant de me rendre ce qui m’a été dérobé, le mec avec mon masque me réponds «tu arraches un sticker je prends ton masque, comme ça on est quitte», puis celui qui essayait de les raisonner me fait platement des signes de la main du type «bon excusez-les hein», j’ai pas envie de leur courir après juste pour un masque et je les laisse partir.

This entry was posted in Divers and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *