Après la conférence de Le Gallou, lâche provocation du RED

Dans la nuit de vendredi à samedi, un tag a fait son apparition sur un des murs du centre Jacques-Tati à Angers.

Sur celui-ci, on peut lire « Allah Syria Bashar U Bass » soit « Dieu, la Syrie, Bachar et rien d’autre ». Cette lâche provocation est intervenue la veille d’un gala pour venir en aide aux victimes de Syrie, organisé par Syria Charity, dans ce même lieu. Ce tag est signé par le « RED » (rassemblement des étudiants de droite), pseudo syndicat étudiant, véritable groupuscule pro-fasciste. En consultant leur page Facebook, il est beaucoup plus facile de trouver les dernières publications de CasaPound (parti néo-fasciste Italien) et du GUD, plutôt qu’un début de revendication étudiante.

Cette petite bande semble être courageusement menée par Jean-Eudes Gannat, bien connu des militant-e-s antifascistes angevin-e-s.

Pour rappel, ce même Jean-Eudes Gannat a effectué en 2015 un voyage en Syrie. Une invitation tous frais payés par le régime syrien. Une assertion confirmée par un article sur Rue89 à cette époque-là : https://frama.link/r5vrLJss

Le communiqué du RED, publié sur leur page Facebook, est un grand classique de l’extrême-droite sur la thématique Syrienne : faire passer tous les opposants au régime dictatorial de Bachar Al-Assad pour des Djihadistes. Évidemment en côtoyant uniquement les tortionnaires, Jean-Eudes Gannat et son fan club, ont certainement des difficultés à concevoir la réalité de la guerre.

Qui plus est, l’inscription a fait son apparition dans la nuit suivant la conférence du négationniste (et etc.) Jean-Yves Le Gallou dans une salle municipale angevine. Conférence organisée par l’extrême droite locale et contre laquelle nous avions appelé à un rassemblement antifasciste.

D’après nos informations, ce même Jean-Eudes Gannat aurait été la tête du « service d’ordre » de la soirée. Nous nous permettons d’ajouter des guillemets à « service d’ordre », pour souligner l’ironie d’assurer un « SO », planqués derrière 100 flics (CRS, Police Nationale, Police Municipale) matraques à la main !

Eh oui, comme toujours les fachos sont protégés par la police, et à grands frais !

This entry was posted in Actualité locale and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *