Un questionnaire distribué sur Angers qui en dit long sur le programme du FN/RBM

Le questionnaire en question est consultable en suivant ce lien.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le questionnaire laisse un panel de réponses très fermé, réduit au filtre idéologique du FN/RBM. Il laisse donc peu de possibilité d’expression à l’interviewé en dehors des carcans idéologique que le FN peut intégrer.

Mis en lien avec le point démocratie locale, ou il s’agirait que la mairie propose des référendums sur les choix important, on comprend immédiatement que ces choix seraient proposés par le FN/RBM, et serait ainsi circonscrit à son filtre idéologique.  

 Chômage/Emploi

Trois solutions proposées : 1 les pouvoirs publics doivent favoriser l’emploi régional, 2 favoriser au niveau national une économie protectionniste, 3 stopper l’immigration, soi-disant instrument de la haute finance pour faire baisser les salaires.

Trois solutions donc, qui convergent vers le repli identitaire, protectionniste et raciste. La haute finance semble visée, mais pas la petite finance Française.

Sécurité des personnes et des biens

Le questionnaire commence par interroger sur les ressentis et les faits, relatifs à la sécurité, la peur de victimisation et l’expérience de l’agression. Il se poursuit sur une évaluation subjective des moyens et des actions de la police municipale.

Comme solutions, le FN/RBM propose : 1 l’installation de caméras de vidéosurveillance, 2 le renforcement des moyens et des effectifs de la police.

La Vidéosurveillance, d’ailleurs appelée aujourd’hui Vidéo-protection (comme quoi le FN version RBM dédiabolisé n’est toujours pas à la page en termes de langue de bois politicienne !), s’est avérée largement inefficace en termes de dissuasion et de prévention de la délinquance. D’autant plus inefficace qu’elle coûte cher à la collectivité en termes de matériel, de logistique et de personnel.

De même, comme la violence sociale prend sa source dans la misère économique et sociale, ce n’est pas le renforcement des effectifs de la police qui constituera la solution, mais l’intervention sociale en faveur des populations les plus défavorisées et la mise en place d’espaces et de situations permettant le développement du lien social. Ce ne sont donc pas les budgets et les moyens de la police, mais ceux des services publics et sociaux, qu’il faut augmenter

Santé-Social-Logement

La première question est explicite : elle traite de la préférence nationale pour les aides sociales. Ainsi, les étrangers, qui travaillent en France et y cotisent ne devraient avoir droit à rien (!?!).

Il y a ensuite 3 questions concernant la suffisance ou l’insuffisance des moyens attribuées aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aux logements sociaux.

Ensuite, trois actions sont proposées : 1 installation des jeunes ménages angevins en locatif, 2 accession à la propriété pour les familles Françaises, 3 préférence nationale et familiale pour le logement social. En gros, il ne faudrait ni être étranger, ni célibataire pour accéder au logement social (?).

Vient ensuite une série de propositions pour les familles monoparentales, se déclinant implicitement en une série de belles promesses n’ont qu’un intérêt purement démagogiques. Rappelons-nous que le FN, en défendant la famille traditionnelle durant les manifs pour tous, considère implicitement ces familles comme des sous-catégories de familles.

Enfance et scolarité

Le manque de crèches et structures d’accueil est une question démagogique, car tous les partis sont unanimes sur cette question. Le jeu de dupe du FN/RBM consiste ici à laisser entendre que les autres partis sont incompétents en la matière.

Incivilités dans les établissements scolaires > lien implicite entre racket, drogue, vol, violence, avec le communautarisme. Sous entendu : les étranges sont repliés sur eux, et se sont des dealers, voleurs, violents.

Les régimes spéciaux dans les cantines : c’est l’islam et les régimes sans porc qui sont visés : ils ne remettront certainement pas en question le poisson du vendredi midi, et n’iront pas jusqu’à proposer un repas sans viande dans les cantines au moins une fois par semaine.

Les actions envers les jeunes demeurent très floues : on ne sait pas de quelle nature seraient ces actions, par conséquent, la réponse n’a que peut d’intérêt, sinon lancer un message démagogique du type : « le FN/RBM se préoccupe des jeunes ».

 Impôts Locaux

Trois questions : 1 l’évaluation du niveau des impôts, 2 comment diminuer les impôts ? (seule question du questionnaire à réponse libre) 3 sur l’usage des impôts par la municipalité.

Il est à noter que la seconde question suggère déjà la réponse à la première, puisqu’elle parle de diminution des impôts et non de possibilité de hausse.

On tombe dans le schéma anti système-collectif, percevant dans les prélèvements obligatoires un manque à gagner plutôt que le développement de services publics accessibles à touTEs.

 Cadre de vie-Environnement

Trois questions, peu fondamentales, portant sur les éclairages publiques, le stationnement, les PV. Pour un point environnement, c’est très faible. La question du stationnement n’est pas liée au développement des transports collectifs, du réseau de Tram et de Bus. Rien sur la pollution en centre ville du fait de l’automobile. Rien non plus sur les gaspillages énergétiques liés aux éclairages des magasins la nuit, sur l’omniprésence de la publicité, aucune question sur la question des déchets, du tric sélectif, rien non plus sur la protection des abeilles ou l’encouragement aux pratiques de sobriété et au développement des énergies renouvelables, sur le développement des AMAP et leur accessibilité financière pour les classes populaires.

 Immigration

Le questionnaire demande aux personnes interrogées si, selon elles, l’immigration serait trop importante ou non. Le fait est que les Angevins, comme la plupart des gens en général, n’ont ni accès aux données concernant l’immigration, ni d’éléments de comparaison avec d’autres villes. De plus, et plus important, l’immigration n’est pas constatable au faciès, à moins de reproduire les schémas racistes du type coloré=immigré. Ensuite, il est normal que les grandes villes concentrent davantage l’immigration que les petites. Enfin, une importante partie de l’immigration vient des échanges étudiants internationaux, ce qui démontre une certaine attractivité de la France en termes de qualité de l’enseignement, pourtant dans un état de déliquescence certain.

Il pose ensuite la question de la préférence nationale concernant l’emploi, le logement, les aides sociales. Cette thématique est redondante, car elle intervient déjà dans les points chômage/emploi et santé-social-logement. Les mêmes questions sont donc posées plusieurs fois, ce qui implique chez ceux qui élaborent le questionnaire la volonté d’imprégner fortement le schéma type « étranges sources de la misère sociale ».

 Démocratie Locale

La première question concerne la mise en place de référendums locaux sur les choix importants de la ville. Il s’agit d’une mesure en apparence très démocratique, mais en réalité, ce sera toujours la municipalité (l’hypothétique municipalité FN/RBM) qui édictera et ajournera les référendums et les formulera dans sa propre logique. Rien n’est dit sur la possibilité de débats publics préalables, ou sur l’initiative citoyenne. Le citoyen est prié de rester à sa place et de ne se prononcer que sur les choix restreints que lui propose le pouvoir. Nous ne sommes pas à l’abri des référendums à la Jacques Bombard, maire d’Orange, qui inventait des projets fictifs tels que l’installation d’écoles coraniques, cela pour lancer des opérations de propagande et renforcer son pouvoir.

Sur ce point, nous opposons à la semi-démocratie des référendums proposés par le pouvoir la démocratie réelle, basée sur la constitution de comités de quartiers décisionnaires, initiateurs de projets, auxquels la municipalité attribuerait des budgets spécifiques.

La dernière question concerne le fait de participer à une liste « d’ouverture et de rassemblement populaire » avec le RBM. A traves l’expression ouverture, le FN/RBM tente d’apparaitre accessible, et poursuit son processus de dédiabolisation. Mais il reste fermé, en particulier envers les populations d’origines étrangères et migrantes. « Rassemblement populaire » ne renvoie, de la part de Gaëtan Dirand, cadre dans une PME, à une logique qui oppose le bas peuple, la classe des travailleurs, aux élites patronales, aux classes possédantes, mais à une logique de collaboration de classe entre travailleurs et patrons Français contre le reste du monde.

Sans surprise, à travers ce questionnaire, le FN 49 nous présente un programme xénophobe, démagogique, et de surcroit économiquement intenable. En effet, où trouverait il les budgets nécessaires pour augmenter les moyens pour la police, favoriser le social, la construction de logements, l’aide aux personnes âgées et aux familles monoparentales, et favoriser l’attraction d’entreprises sur le territoire en baissant leur taxes et parallèlement, en diminuant les impôts. Comme dans d’autres villes gérées par le FN, Dirand sera incapable de tenir ses promesses électorales et risque de nous laisser une municipalité endettée

Source :
http://fn49.fr/wp-content/uploads/2014/01/questionnaire-pdf.pdf

This entry was posted in Actualité locale, Textes/Documents and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *