La politique d’Angers Bleu Marine

Une politique démagogique et raciste, au service des riches et au détriment des classes populaires et des nécessités écologiques.

A l’approche des municipales, le FN49 / Angers Bleu Marine communique son programme, dont voici quelques analyses.

Partie 1/2 : retour sur le tract « Centre ville » :

Soutient des commerçants et des marchés

Soutenir les commerçants est un classique de l’extrême droite. Il n’y a pas lieu de s’étonner. Mais le FN/RBM Angers n’apporte ici aucune réflexion qualitative sur la question du commerce : Qu’est-ce qui est vendu ? Est-ce utile ? A quelle fin ? Le centre-ville doit-il être une grande surface à ciel ouvert, ou un espace de discussions collectives, une agora, un lieu de rassemblements militants, de fêtes populaires ? Faut-il des commerces à gogo ou des locaux pour différentes associations, et un service public d’approvisionnement sous forme de locaux autogérés ?

Politique démagogique pro automobilistes

Le FN/RBM d’Angers souhaiterait aider le trafic et le stationnement. D’une part, cette mesure ne profitera pas aux classes populaires. En effet, le prix du stationnement étant unique, son coût est dérisoire pour les ménages bourgeois, tandis que pour les ménages moins aisés, il prend une part conséquente dans leur budget. Il s’agit encore donc de favoriser le confort bourgeois tout en faisait payer la crise et l’austérité aux travailleurs modestes et précaires. D’autre part, cette mesure est en contradiction totale avec  la nécessité de lutter rapidement contre les émissions de gaz à effets de serre et la toxicité des centres villes. Agir pour le transport et contre les pollutions passe notamment par la mise en place de transports collectifs gratuits et la relocalisation des centres de ravitaillement de proximité. Il serait également nécessaire de proposer soit des petits commerces de proximités, où encore l’ouverture de locaux d’approvisionnement autogérés, l’un comme l’autre subventionnés par la municipalité afin de proposer aux précaires de quoi se nourrir et se vêtir à des prix modérés.

 

Politique d’aide à l’installation en centre ville : dette pour jeunes familles bourgeoises

Le FN RBM d’Angers propose la mise en place d’un éco-prêt pour les jeunes familles souhaitant s’installer dans le centre ville. Outre que l’on ne sait pas si « éco » renvoie à économique ou écologique, en se doutant fortement qu’il renvoie au premier, Il est assez évident que seuls les ménages aisés seront concernés. Les ménages pauvres n’ont en effet généralement pas les moyens de recourir à des prêts, notamment concernant l’installation en centre ville du fait du prix du bâti. Par conséquent, cette proposition concerne principalement les jeunes ménages bourgeois.

 

Une politique du bouc émissaire, anti-jeunes, anti-cité et anti-pauvres

Le FN/RBM d’Angers développe un programme qui prétend combattre les nuisances nocturnes et les incivilités. Encore une fois, il déballe ses solutions miracles : augmentation des horaires, moyens, effectifs de la police et généralisations de la vidéosurveillance ; méthodes qui ont déjà largement prouvé leur inefficacité. Encore une fois, le FN risque de tomber dans une logique faisant l’amalgame entre incivilités, jeunesse, cités, immigration. Il faut donc rappeler que, paradoxe étonnant, ce sont les jeunes du FNJ qui se sont retrouvés au commissariat le 10/12/2013 pour tapage nocturne, ivresse sur la voie publique et incivilités dans la rue de Bressigny !

Le FN souhaite également ne faire preuve d’aucune tolérance pour la mendicité, jugée « agressive », dans les rues piétonnes d’Angers. Pour autant, la notion d’agression est ici ambigüe, et la simple présence d’un mendiant pourrait être identifiée à une forme d’agression pour le bourgeois (mais l’inverse est aussi vrai : le bourgeois qui se pavane ostensiblement renvoie une image tout aussi agressive pour les classes populaires). La présence des précaires en centre ville ne nous dérange quant à nous pas, tout comme la possibilité qu’ils s’organisent et deviennent combattifs sur le plan social.

This entry was posted in Actualité locale, Textes/Documents and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *